01 juin 2006

Ceratitis Capitata

On l’appelle Ceratitis Capitata. C’est une mouche, amatrice de fruits. Une entreprise brésilienne, Biofábrica Moscamed, s’est juré sa perte. Elle inaugurera au mois de juin une usine qui produira 200 millions de mâles par semaine. Stériles mais pas impuissants.

Les femelles ne montent au septième ciel qu’une fois dans leur vie. L’extase, elles continueront de connaître. Sans avoir à souffrir les affres de la maternité, pourvu qu’elles soient pénétrées par une mouche industrielle.

Les premiers fruits à bénéficier de cette avancée bio-technologique, qui leur évite la pulvérisation de pesticides, seront les mangues, les raisins et les papayes produits dans quatre États du Nordeste, Bahia, Pernambuco, Ceará et Rio Grande do Norte. D’autres suivront, dans le reste de l’Union et à l’étranger.

Pour mémoire, le Brésil est le troisième producteur mondial de fruits.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...