06 janvier 2019

Les faux appétits

   La faim malmène la géographie digestive, la salive se charge d’une saveur propre, le goût de l’air du temps, une goutte d’éther lent,
   le vide se nourrit de la chaleur d’une main posée sur le ventre, le passage du flux de l’autre vie, le pressentiment de l’autre mort, l’arrêt sur une image,
   le désir s’attarde sur une ride, une seule, au bord d’une lèvre écarlate, une vallée profonde et peut-être pleine de la promesse d’un retour au lait, la morsure d’un souvenir au ralenti, le vertige d’une litanie de seins et de reins, le fleuve et la foule emmêlés, la répétition à l’infini d’un geste tranquillisant du corps vers le rêve et l’absolu, l’éternelle trahison que sont les faux abandons, les faux abandons, les faux-semblants, les faux appétits.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus ;
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire" ;
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL ;
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien "S'abonner par e-mail", être assuré d'être avisé en cas d'une réponse ;
4) Cliquer sur Publier enfin.

Et parce que vos commentaires nous intéressent, merci de prendre la peine de nous faire part de vos opinions et de compléter ce billet par vos informations !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...