01 mars 2006

Hugo Chávez champion du carnaval de Rio

La proclamation des résultats du carnaval de Rio est un spectacle en soi, retransmis en direct sur Globo. Tandis qu’un speaker égrène les notes distribuées pour chacun des critères par quatre juges, un tableur affiché sur l’écran de télévision permet de suivre l’évolution du classement. Les supporters explosent à chaque 10 reçu, se lamentent quand un 9,3 les accable.

Après une heure de ce spectacle, deux écoles étaient à égalité : Vila Isabel et Grande Rio, avec chacune 397,6 points. Le samba-enredo les a départagées, Vila Isabel remporte le titre dix-huit ans après sa première conquête.

Parrainée par PDVSA, la compagnie pétrolière nationale du Vénézuela, Vila Isabel aurait reçu un million de dollars. Ni confirmé ni démenti, ce chiffre a le mérite de donner l’ordre de grandeur des budgets ayant cours au meilleur niveau de la compétition.

Le dernier des huit chars de Vila Isabel exhibait une marionette géante de 14 mètres de hauteur représentant Simón Bolívar, un coeur rouge palpitant dans sa main. Après une première victoire, nul n’imagine maintenant que Hugo Chávez va s’arrêter en si bon chemin. Deux questions viennent déjà à l’esprit. La première : l’homme fort du Vénézuela va-t-il doubler la mise en 2007 ? La seconde : sur le char prendra-t-il la place de Bolívar ? Cela peut dépendre de George Bush et de sa capacité à renverser le gouvernement vénézuélien. Quand je vous disais il y a quelques semaines que le carnaval est une affaire sérieuse...

Enfin, je dois préciser que Caprichosos de Pilares, qui défendait les couleurs de l’Espírito Santo, termine avant-dernière et est reléguée en deuxième division. Paulo Hartung, le gouverneur capixaba sait ce qui lui reste à faire : imiter en largesses Hugo Chávez. Cela tombe bien, l’exploitation du pétrole et du gaz commence cette année dans notre État.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...