28 décembre 2006

Inca contre Greentech

De Lima, Chrystelle Barbier nous informe, dans le quotidien Le Monde, des soupçons de piratage qui pèsent sur la société française Greentech, qui a déposé en France un brevet pour l’utilisation d'huile et de protéines extraites des graines d’une plante cultivée en Amazonie depuis des siècles, la sacha inchi. Selon la commission péruvienne contre le biopiratage, rien ne justifie une telle demande, les techniques employées étant bien connues des Indiens depuis des siècles.

Ces conflits d’intérêt sont fréquents et se multiplieront à mesure que les pays dits en voie de développement veilleront à mieux protéger leurs intérêts. Je relève, dans l’article du quotidien Le Monde, les propos tenus par Jean-Yves Berthon, président de Greentech. « Nous voulons, pour le bien de tous, que le produit perdure. La plante est cultivée au Pérou, le produit est transformé par des Péruviens et exploité au niveau régional par Agroindustrias Amazonicas, insiste Jean-Yves Berthon, qui affirme ne pas comprendre les accusations de biopiratage. Certes, le brevet nous permettrait de ne pas avoir de concurrence, mais cela ne changerait rien pour le pays. »

Nous voilà fixés sur l’estime dans laquelle Jean-Yves Berthon tient les Péruviens : incapables de marcher un jour sur ses plates-bandes...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...