26 décembre 2006

L'utile et l'agréable

Lula n’a pas encore entamé son second mandat qu’il songe déjà à ce qu’il pourrait faire dans quatre ans, qui lui permettrait de joindre l’utile à l’agréable.

L’agréable, selon lui, serait de se retrouver tous les mercredis, par exemple, avec les anciens présidents des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Il y aurait là FHC, Nelson Jobim ou ACM, des hommes qui n’ont jamais manqué de s’envoyer des noms d’oiseau mais qui, avec l’âge, seraient assez sages pour s’entendre.

L’utile, ce serait de mettre leur expérience au service du pays pour que le Brésil rejoigne en 2022 un autre club, celui des pays développés. En 2022, le Brésil fêtera le bicentenaire de son indépendance, il est donc plus que temps de rattraper le temps perdu.

Une modification de la Constitution est nécessaire pour créer et doter d’un budget cette nouvelle institution fédérale. Une Loi de responsabilité stratégique en traduirait les obligations faites aux niveaux local, régional et même national, en matière d’infrastructures ou d’éducation.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...