12 janvier 2007

Inflation maîtrisée en 2006

Au Brésil, comme dans la plupart des pays, le taux d’inflation est calculé selon mille méthodes et pour mille segments de population (les retraités, les jeunes, la classe A, etc.) ou autre. Mais il en faut bien un qui fasse sinon autorité, du moins serve aux comparaisons internationales, c’est l’IPCA (Índice de Preços ao Consumidor Amplo).

Il s’est élevé, en 2006, à 3,14%, presque — je cite le communiqué officiel ! — deux fois moins qu’en 2005 (5,69%). C’est le meilleur résultat depuis 1998, quand l’inflation était tombée à 1,65% et — écartons les temps agités de l’hyper-inflation ! — beaucoup mieux qu’en 2002 où elle avait connu une poussée de fièvre à 12,53%.

Avec ce résultat, le Brésil se situe, en 2006, au troisième rang des pays moins inflationnistes de l’Amérique latine, derrière le Pérou (2,4%) et Panama (2,4%).

Voici, selon le consultant Austin Ratings, le classement des pays d’Amérique latine :
  • Pérou - 2,4%
  • Panama - 2,8%
  • Brésil - 3,1%
  • Équateur - 3,2%
  • Chili - 3,5%
  • Mexique - 3,5%
  • Bolivie - 4,1%
  • El Salvador - 4,1%
  • Colombie - 4,7%
  • Honduras - 5,8%
  • Uruguay - 5,9%
  • Guatemala - 6,9%
  • République Dominicaine - 8,5%
  • Nicaragua - 8,6%
  • Paraguay - 8,9%
  • Argentine - 9,8%
  • Venezuela - 12,1%
  • Costa Rica - 13%
  • Haïti - 14,1%
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...