13 janvier 2007

La lusophonie en danger

Ceux qui moquent la vigilance tâtillonne des Français à préserver leur langue des anglicismes, pourront désormais partager la destination de leurs sarcasmes entre la France et le Brésil.

Substitut de la première Chambre de Guarulhos (banlieue de São Paulo), le juge fédéral Mascarenhas de Souza a entériné la proposition du Ministère public tout aussi fédéral, qui veut que soit contrôlé l’usage des mots étrangers à l’occasion des soldes d’été.

En vertu de cette décision, qui s’applique à l’ensemble du territoire brésilien, les termes « off », « sale », « summer » devront être accompagnés de leur équivalent en portugais, sous peine d’une amende fixée à 5.000 reais (environ 1.800 €) par jour d’infraction constatée.

Le jour où l’anglais sera passé de mode, le mandarin ayant pris sa place, les affiches ornées d’idéogrammes courront-elles le même risque ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...