09 février 2007

Basculement

Pour la première fois de son Histoire, le Brésil a en 2006 plus exporté vers les pays en développement (67,8 milliards de dollars) que vers les pays développés (67,2 milliards de dollars).

La croissance plus soutenue des pays du premier groupe, emmenés par la Chine, trouve logiquement sa traduction au plan du commerce extérieur brésilien : +11,4 milliards de dollars, contre +7,4 milliards de dollars vers les pays du second groupe. De leur côté, les pays les plus riches protègent leur marché, notamment pour les produits agricoles qui sont l’un des fleurons du Brésil. Enfin, les produits manufacturés que le Brésil vend aux États-Unis et à l’Europe ont vu leurs prix augmenter du fait de la valorisation à la hausse du real.

Ce basculement semble définitif — au moins jusqu’au jour où des pays comme la Chine intégreront le club des pays dits développés.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...