20 février 2007

L’heure des pronostics à Rio, des résultats à São Paulo

« Afriques : du berceau royal à la Cour brésilienne », enredo de Beija-Flor, a clôturé en beauté et en africanitude les défilés du Grupo Especial de Rio. La profusion de plumes de faisan géant ou, plus exactement, de plumes géantes de faisans fabuleux n’a pas manqué d’attirer l’attention du public et des juges. De même que les marbres, les velours et autres matières précieuses ayant servi à la construction des chars.

Les Afriques de Beija-Flor ont peu à voir avec le continent africain tel qu’on se le représente généralement en Europe. C’est que, souvent, le Brésil exalte des Afriques, des Afriques mythiques, blanches et noires, celles des Pharaons et du candomblé, celles des langues du golfe du Bénin et de la côte angolaise qui ont enrichi la langue portugaise, celles de sa faune et de sa flore perçues comme des survivances du Paradis terrestre.

Demain, les juges arbitres se réuniront pour décider qui sera le champion 2007. En attendant, les paris vont bon train. Trois écoles semblent tenir la corde : Portela, Salgueiro et Beija-Flor. Mangueira peut créer la surprise. Lâchée par Hugo Chávez, Vila Isabel, vainqueur en 2006, ne semble pas devoir rééditer sa performance.

Ce matin, ont été proclamés les résultats pour São Paulo : Mocidade Alegre est championne, pour la sixième fois, avec 298,5 points sur 300 possibles, devançant d’un cheveu ou, comme on voudra, d’une pointe de sein Unidos de Vila Maria (297,75 points) et Vai-Vai (297,5 points).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...