08 mars 2007

Embouteillages

Ils se bousculent au Brésil. Après les Japonais, les Allemands. Et, le même jour, George Bush.

Si le président allemand n’exerce que des pouvoirs très limités, il n’est pas venu pour autant en touriste. Horst Köhler est accompagné de 70 chefs d’entreprise, parmi lesquels les patrons de Gerdau, Basf, Faber Castell, Volkswagen et Henkel.

Ce matin à Brasília, Köhler a rencontré Lula. Pour la première fois, le président brésilien a laissé entendre qu’il pourrait accepter une baisse des tarifs douaniers des produits manufacturés entrant au Brésil, en échange d’une baisse des subventions agricoles européennes. Et il a été, bien sûr, question d’éthanol.

Puis Horst Köhler est arrivé à São Paulo, quelques heures avant W. La délégation allemande avait rendez-vous à 17h30 avec des entrepreneurs brésiliens, elle est arrivée à 20h, des centaines de rues étant partiellement interdites à la circulation pour laisser passer le cortège de 150 véhicules du président des États-Unis.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...