04 avril 2007

Bananes

Si elle avait lu ça, ma mère aurait dit en levant les yeux au ciel : « Ils ne savent plus quoi inventer ! ». Petrobras, le pétrolier brésilien, a annoncé qu’il s’apprêtait à mettre sur le marché du gazole au parfum de banane caramélisé. Non, ce n’est pas une dépêche du 1er avril, mais du 3. Non, cela n’est pas non plus un biocarburant dérivé de la banane, mais un diesel traditionnel, à ceci près qu’il contiendra moins de soufre.

Cela va concerner, pour commencer, six pompes nautiques des États de Rio et São Paulo. La raison de cette innovation ? Les narines délicates des plaisanciers.

Et demain ? J’imagine déjà les stations BR — le distributeur, filiale de Petrobras — offrant dans ses stations-services le choix entre de l’éthanol parfumé à l’orange et du biodiesel exhalant la mangue. Mon père, qui mettait ceux du Sud et du Nord dans le même panier, aurait dit en haussant les épaules : « Ils sont fous ces Américains ! »
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...