26 août 2007

Garde du corps

Il se voit de loin, c’est d’ailleurs pour ça qu’il est payé. Mais a-t-on jamais vu un garde du corps exercer surtout ses muscles Kronenbourg qu’en anatomie brésilienne il conviendrait de nommer muscles Skol, Bhrama ou Antártica ? A-t-on jamais vu une protection rapprochée, le nez chaussé de petites lunettes de vue plutôt que de lunettes noires, tendance extrême-Ray-Ban ?

C’est que Lô est payé pour déminer les situations à risque, partout où ça pourrait chauffer pour sa patronne, Mademoiselle Elle. Une fréquentation assidue des mannezingues des quartiers où vous et moi ne mettrons jamais les pieds, lui valait de connaître ce qu’on appelle tout-le-monde pour désigner tout ce que la ville et ses périphéries comptent de mandantes.

Aussi était-il allé de soi de l’embaucher 24h sur 24 quand Mademoiselle Elle avait été nommée pour changer un tant soit peu les choses. Car on ne rompt pas avec les mauvaises habitudes, celles qui font tourner les petites entreprises de ces messieurs de toute éternité, en distribuant seulement des sourires et des abraços. Il faut savoir faire la part des choses entre les menaces suivies d’exécution et les menaces qui ne servent que d’avertissement. Lô possédait ce flair-là. Il savait distinguer entre celui qui envoyait à l’IML et celui qui n’envoyait que des postillons.

Ma dame de coeur et moi, nous sommes rassurés lorsque nous l’apercevons de loin, là où Mademoiselle Elle nous donne rendez-vous, pour que je ne perde rien de ce qui fait la ville. C’est l’assurance qu’en cas de gros temps, il nous fera sortir par les coulisses pour nous mettre à sec.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...