17 décembre 2008

SOS Mata Atlântica

"À l’origine", c’est-à-dire à l’arrivée de l’homme blanc, la Mata Atlântica (Forêt atlantique) occupait 1,3 millions de km², soit environ 15% du territoire brésilien. Il en reste moins de 10% et cela continue de diminuer. Malgré l’interdiction d’y déboiser.

Ces 3 dernières années, le Grand Vitória a encore perdu 150 hectares de ce qui est considéré comme l’un des biotopes les plus riches de diversité de la planète, de l’ordre du double de l’Amazonie.

En revanche, deux autres biotopes, très présents en Espírito Santo ont maintenu leur surface : les mangroves et le restinga. Et un autre biotope connaît une forte croissance qui semble devoir ne jamais se démentir : la jungle urbaine.

mata atlântica
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...