23 décembre 2008

Spéculations

Selon Nelson Jobim, ministre de la Défense du Brésil, ce ne sont que des spéculations. Le montant de 8,9 milliards d’euros, qui correspondrait à l’achat par son pays de sous-marins français, n’a d’autres fondements que des rumeurs reprises par la presse d'outre-Oyapoque : « Não há valores. A imprensa francesa está especulando em torno desse valor ». Et ce ne serait qu’en mars que l’on parlerait gros sous... Bon, alors, ils sont commandés ou pas ces joujoux ? Nous en sommes réduits à spéculer à notre tour. Difficile d’imaginer signer un contrat d’achat sans le total à payer. Donc, ou bien ce qui a été signé n’est qu’une intention d’achat, ou bien Nelson Jobim ne tient pas à ce que l’on sache le prix payé. Ou bien ? Enfin, c’est bien connu, les informations sur les contrats d’armement sont d’une transparence exemplaire !

Ce qui est prétendument plus clair, et qui ne ferait l’objet d’aucune spéculation, c’est l’achat des 51 hélicoptères Eurocopter, pour un montant de 1,89 milliards d’euros. Mais, comme le dit tout aussi clairement Nelson Jobim, il ne s’agit pas d’un achat, les hélicoptères étant assemblés à Itajubá (Minas Gerais), les turbines construites par Turbomeca à Rio, et les systèmes électriques et électroniques développés dans le Rio Grande do Sul.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...