30 avril 2009

Grippe porcine au Brésil, deux cas probables

Ce billet date du 30 avril. Pour un point plus récent, veuillez cliquer sur le lien en haut de la colonne de droite (rubrique Repères).

Le ministre de la Santé, José Gomes Temporão, est enfin sorti de son silence pour annoncer qu’il y avait, parmi les personnes en observation dont le nombre varie d’une source à l’autre, deux cas suspects, ce que je traduis par probables, l’un à São Paulo, l’autre à Belo Horizonte. Les personnes étant hospitalisées depuis plusieurs jours, il est de plus en plus incompréhensible qu’il faille autant de temps pour établir un diagnostic. Le ministre craindrait-il la ruée des Brésiliens, champions de l’auto-médication, vers les pharmacies, une fois lâchée l’information ?

La mise en garde contre l’auto-médication était en effet le gros morceau de sa conférence de presse. Il n’y a plus depuis longtemps de Tamiflu dans les rayons. Et des pharmaciens, aussi irresponsables que leurs clients, établissent des listes d’attente. Nous ne sommes plus très loin du marché noir !

---------------

Un cas est dit probable lorsque un test appelé PCR (technique d'amplification génique) grippe A réalisé sur un prélèvement naso-pharyngé se révèle positif, lorsqu'il présente un tableau sévère ou s'il a été en contact étroit avec un cas probable ou confirmé dans les 24 heures avant le début des signes. Il est confirmé lorsque le test établit formellement la présence du virus H1N1 – source : Le Monde en ligne du 30 avril.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...