22 avril 2009

L’année de la France au Brésil

L’année de la France au Brésil a donc commencé officiellement hier. Christine Albanel a fait le déplacement, Christine Lagarde le fera plus tard. Le quotidien Nord Éclair voyait Jacques Chirac sur les bords de la Lagoa Rogério de Freitas. Le quotidien O Globo n’en a pas rendu compte. On attendait un million de personnes, il n’en serait venu selon l’AFP que quelques dizaines de milliers. D’autres sources, brésiliennes, disent quelques centaines. Les chiffes de la police et ceux des organisateurs des manifestations...Difficile de dire ce qu’il en aurait été s’il n’avait pas plu des trombes d’eau, phénomène on ne peut plus normal en cette saison carioca.

Si en 2005 l’année du Brésil en France a été un succès populaire, il n’est pas certain qu’il en sera de même au Brésil. D’ailleurs, ce n’est pas le principal objectif. Le principal objectif, en ces temps de crise, c’est de faciliter la prospection d’entreprises françaises au Brésil. Ce que nous ne pouvons qu’applaudir des deux mains.

Côté culture, il y aura entre autres l’harmonie de Montigny-en-Gohelle. Pourquoi eux ? Sans doute parce que quelqu’un a fait le profond rapprochement entre le bassin minier du Nord Pas-de-Calais et les Minas Gerais. C’est donc là, autour de Belo Horizonte, que 57 Chtis se produiront. Et apprendront. Comme le dit Marie-Claude Saniez, professeur de percussions dans une école de musique : « Je suis sûre que je vais apprendre plein de choses là-bas. C'est un peu un stage de formation pour moi ».

Vitória dans tout ça ? Peu de choses en vue, hormis la semaine prochaine, un dîner dans un cerimonial qui ressemble à la salle des fêtes de Marly-les-Bazouches, pour lequel j’ai été invité à débourser 120 reais (environ 2 x 40 euros, puisque je ne sors jamais sans Etel). Comme me l’a dit la puissance invitante, l’ambassadeur sera peut-être là. Et si l’ambassadeur vient, sans doute le gouverneur viendra-t-il aussi. De la même manière, je puis vous annoncer que Dominique de Villepin honorera peut-être de sa présence ce dîner, et parlera peut-être du risque révolutionnaire qui enfièvre la France de 2009.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...