30 juillet 2009

Champagne pour Sornette

Sornette. Didier Sornette. Cela n’a pas dû être facile tous les jours dans les cours de récréation. C’est peut-être ce qui lui a valu d’étudier la physique. Puis de l’enseigner à l’Institut fédéral suisse de technologie de Zurich. Là où a étudié Monsieur Einstein.

Sornette. Celui lui a peut-être valu de s’aventurer sur des terrains peu fréquentés par les physiciens. En 2005, il calcule que la bulle immobilière qui se développe aux États-Unis prendra fin à la mi-2006. Il ne se trompe pas. C’est à la mi-2006 que les prix des maisons commencent à chuter. On connaît la suite.

Depuis le début de l’année, la bourse de Shanghai a gagné 65%. Sornette a annoncé que cela prendrait fin cette semaine. Il se peut qu’il se trompe de quelques jours. De quelques semaines. Mais la bulle chinoise finira bien par exploser. Comme les autres. Ce qui devrait étonner, c’est que plein de gens se laissent prendre au jeu à chaque fois. À tous les coups, ils perdent. Mais, pour d’autres, une petite minorité, c’est le contraire. À tous les coups, ils gagnent. Happy few !

À chaque bulle succède une autre bulle. Le marché est devenu une usine à bulles. C’est absurde. Comme tant d’autres choses. Un marché qui fait des bulles, c’est comme une casserole remplie d’eau que l’on met à bouillir. Prenons garde à ne pas renverser la casserole. Il serait temps de fermer le gaz. De laisser refroidir.

Allez, en attendant, champagne pour Sornette !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...