14 juillet 2009

Quatorze juillet

Quatorze juillet. Au Brésil. L’année de la France au Brésil. Une année ordinaire, peut-être. Je n’ai pas le goût des commémorations, peut-être. Sûrement. Cette semaine, la Bibliothèque publique de l’Espírito Santo fête son 154ème anniversaire. Ce qui semble vouloir dire que la Bibliothèque célèbre chaque année son anniversaire. Comme la République. Sans doute.

Hier, Chaudanne nous a offert en guise de feu d’artifice Biblioteca e Imaginário. Une vision très personnelle de l’idée de bibliothèque. Les bibliothécaires ont apprécié, au premier rang desquels Etel. Moi aussi. Après quoi nous avons emmené Chaudanne boire un verre au Frans Café. Parce que c’était lundi et que le lundi le Café do Canto est fermé. Frans Café jusqu’à minuit. Jusqu’au 14 juillet. Quatorze juillet. Un drôle de film, un drôle de drame, qu’on commémore sans y penser. Depuis trop longtemps.

Sans doute y a-t-il d’autres Bastille à prendre. Sûrement. D’autres révolutions à mettre en orbite. Sans nul doute. De quoi avons-nous devisé au Frans Café ? Quelques souvenirs d’une France qui n’existe plus ont passé. Comme passent les anges.

marine française
Marine française - Gilbert Chaudanne
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...