04 juillet 2010

Une gueule

Je me souviens. C’était sur un écran de télévision. En noir et blanc, en ce temps-là. C’était l’apparition d’une gueule. Une apparition. Qui valait mieux que l’apparition de faux anges, de fausses vierges. Mais ce n’était pas qu’une gueule. C’était au-delà. L’au-delà qui s’était imprimé dans mon regard fasciné, ma mémoire. Une présence ineffable. Laurent Terzieff.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...