29 septembre 2010

Du pays noir

Du pays noir couleur de suie, du pays noir reclus dans le silence, y a-t-il encore quelques pensées à développer, quelques mots à prononcer ou à écrire pour le pays noir où tout s’efface ?

Il y a ceux qui s’agitent, qui pensent, qui pensent qu’il faut à tout prix penser, prononcer les mots ou les écrire. Même au pays noir couleur de suie.

Il y a ceux qui se taisent en leur for intérieur ou qui pour qui l’extérieur n’est pas leur fort. Qui souhaitent qu’on leur foute la paix au pays noir couleur de suie.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...