07 avril 2011

Alstom pourrait participer à la destruction de l'Amazonie et des peuples indigènes

La compagnie française Alstom a signé un contrat d'environ 500 millions d'euros avec la compagnie brésilienne Norte Energia pour la fourniture d'équipements destinés au complexe hydroélectrique de Belo Monte. Alstom sera à la tête d'un consortium regroupant les compagnies Voith (allemande) et Andritz (autrichienne).

S'il est construit, le barrage de Belo Monte sera le troisième plus important au monde et menacera la vie et les modes de vie de milliers d'Indiens vivant dans la région du Xingu y compris des Indiens isolés extrêmement vulnérables. Il dévastera près de 1 500 km2 de forêt et déplacera de 20 000 à 40 000 personnes.

Le barrage qui a été abondamment critiqué, notamment par l'évêque du Xingu, Erwin Kräutler, lauréat du prix Nobel alternatif, et par le réalisateur James Cameron, fait actuellement l'objet d'une bataille judiciaire autour de la licence environnementale nécessaire à sa construction. La Commission interaméricaine des droits de l'homme vient de demander au gouvernement brésilien de suspendre la construction tant que les communautés indigènes n'auront pas été consultées et de prendre les mesures nécessaires pour protéger les Indiens isolés qui vivent dans la région.

Le barrage a également provoqué de vives manifestations de mécontentement de la part des Indiens et de leurs sympathisants dans le monde entier. Survival a appelé Alstom à dénoncer son contrat.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...