21 juillet 2011

Des dettes, des dettes, ma chère Odette

Il n’est que temps de le dire, il n’y a pas que les États-Unis et la plupart des pays de l’Union européenne qui sont lourdement endettés. Il y a aussi la Chine, bien qu’elle soit le premier créancier des États-Unis. Et il y aussi le Brésil, dont la dette publique atteint la bagatelle de 1.805 milliards de reais, soit plus de 800 milliards d’euros.

De toute façon, qu’on se le dise, tous ces chiffres ne veulent plus dire grand chose à la veille d’une faillite mondiale, qui donnera sans doute lieu à une redistribution générale des cartes. D’une manière ou d’une autre, comme dans la période 1929 - 1945...

Beau temps hivernal à Vitória, ce jeudi.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...