27 octobre 2011

Le Brésil n’est pas un pays violent

Selon le secrétariat de la Déclaration de Genève sur la violence armée et le développement, une initiative diplomatique lancée en 2008, « les régions les plus affectées par la violence meurtrière sont l'Amérique centrale, avec un taux moyen régional de 29,0 (morts) pour 100 000 (habitants), suivie par l'Afrique australe (27,4) et les Caraïbes (22,4) ». 

Non, le Brésil n’est pas un violent et ne mérite pas la réputation qui lui est faite en la matière. D’ailleurs, à en croire cette macabre statistique, il n’arrive qu’en 18ème position des pays les plus violents. Quant au Mexique, dont les télévisions se complaisent à montrer des images de massacres à grande échelle, il n’occupe que le 51ème rang.

Mais trêve d’humour noir, encore faudrait-il pouvoir se fier à des statistiques fiables. Une étude menée à Rio a démontré que la soi-disant baisse des homicides observée ces dernières années reposait sur une classification en trompe-l’œil. Ainsi, le nombre de décès de cause inconnue a explosé au point de compenser les baisses affichées.

Prudence, donc, où que vous soyez. Ne me suis-je pas fait voler tous mes papiers, français et brésiliens, à Prague ! Par excès de confiance, pensant que plus je m’éloignais de Vitória, plus j´étais en sécurité...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...