24 mai 2012

A voté !

L'heure des élections législatives françaises a sonné. Déjà ! Eh oui, nous autres Français de l'étranger sommes invités à voter électroniquement pour le premier tour depuis le 23 mai. Donc, c'est fait, j'ai ouvert la page de mon bureau de vote, rempli les deux champs demandés (un identifiant personnel, valable pour les deux tours, et un mot de passe, valable pour le premier uniquement), cliqué sur la candidate (un indice !) et validé mon choix. Difficile de faire plus simple. Un seul regret, je n'ai pas entendu mon ordinateur lancer de sa voix de stentor synthétique le « A voté ! » qui ponctuait mon geste citoyen lorsque je déposais mon bulletin dans l'urne métropolitaine – c'était il y a belle lurette ; cela se pratique-t-il encore ?

Il paraît que la confidentialité ne serait pas totalement assurée, les gestionnaires de l'application (une entreprise privée) ayant tout loisir de déchiffrer les votes de chacun. En ce qui me concerne, cela ne me chagrine nullement, les lecteurs de ce blog sachant pertinemment que je ne vote ni pour les fachos, ni pour les zozos de la bande à Copé. Et, grâce à ce qui précède, ils savent que mon vote s'est porté sur une candidate.

Sans doute faudra-t-il revoter. Et, sans aucun doute, faudra-t-il que je choisisse un autre candidat, la mienne ayant peu de chance d'être présente au second tour. L'heureux destinataire de mon vote sera alors probablement Sergio Coronado. J'en profite pour lui signaler qu'il serait bienvenu de traduire sa profession de foi dans toutes les langues officielles parlées dans sa circonscription et pas seulement en castillan, afin d'honorer le principe d'égalité que son parti prétend défendre et, même, remettre à l'honneur. En effet, soit l'on ne traduit pas, au motif que tous les citoyens appelés à cliquer parlent nécessairement français, soit l'on traduit dans toutes les langues, notamment en portugais et en anglais.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...