28 avril 2013

Cuba si, Cuba no

Vu ce titre en caractères gras dans la presse locale : Cem prisioneiros aderem à greve de fome em Cuba. Cent prisonniers, que j'imagine politiques, entament donc une grève de la faim au pays des frères Castro. Intrigué que rien n'en ait transpiré dans la presse internationale, je lis l'article. Et là, surprise, il ne s'agit pas de contre-révolutionnaires cubains, mais des supposés combattants islamistes mis au cachot sans jugement depuis des années dans la base nord-américaine de Guantanamo, base qui certes se trouve sur le territoire cubain !

Et puisqu'il est question d'impérialisme yankee, je ne saurais que trop recommander le film O dia que durou 21 anos, qui jette une lumière crue sur l'implication des États-Unis dans le coup d'état qui a renversé João Goulart en 1964 et porté les militaires au pouvoir au Brésil, pour 21 ans, d'où le titre. Parmi les documents déclassifiés par les Américains et désormais accessibles à qui veut bien s'intéresser à la question, des enregistrements audio nous en disent assez sur l'état d'esprit et l'idéologie des Kennedy et Johnson, pour nous donner envie de tirer une fois de plus la chasse d'eau.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...