25 juin 2013

Pendant les travaux, la vie continue


Ça manifeste dans les rues des principales villes du Brésil depuis deux semaines et nous restons perplexes devant tant de revendications contradictoires. Les militants du PT défilent avec ceux qui demandent l'impeachment de Dilma, les corrupteurs et les corrompus demandent la fin de la corruption, tout est dans le bouillon, au point qu'on ne saurait dire quel goût il a.

Mais pendant les travaux, la vie continue. Aujourd'hui, à Rio, un échange de tirs a laissé dix personnes sur le carreau dans le groupement labyrinthique de favelas joliment dénommé Maré.

Maintenant, imaginons que de l'agitation sociale sorte un Brésil meilleur, où la corruption reculerait, où les compétences prendraient le dessus sur l'indolence, où l'on cesserait d'exhiber les people, est-ce que la violence reculerait ?

Photo : (c) Francis Juif
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...