18 juillet 2013

Névrose

Dans sa préface des Damnés de la terre, de Fanon, Sartre écrivait : « La France, autrefois, c’était un nom de pays ; prenons garde que ce ne soit, en 1961, le nom d’une névrose. »
Nous (en) sommes en 2013, la guerre d'Algérie est finie depuis belle lurette, et pourtant la question se pose encore. Dans un autre contexte, sans doute. Mais chaque jour qui passe, nous nous approchons de la réponse. Et c'est à dégueuler.

Et puisque nous sommes en 2013, faisons comme l'ami Bahia Flâneur qui a bifurqué, une fois n'est pas coutume, vers Le Soir de la (encore un peu) libre Belgique pour retrouver un peu de l'air qui manque à la France, non seulement névrosée mais aussi nécrosée, et déjouer la censure qui y est faite à l'un des rares journaux auxquels je suis, par ailleurs, abonné.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...