11 avril 2006

Un Capixaba lauréat du prix Pritzker 2006

Dix-huit ans après Oscar Niemeyer, un autre Brésilien, Paulo Mendes da Rocha, vient de se voir décerner par la Fondation Hyatt le prix Pritzker qui est à l’architecture ce que le Nobel est à la littérature ou la médaille Fields aux mathématiques.

Finaliste du concours pour la réalisation du centre Pompidou, Paulo Mendes da Rocha a cependant peu travaillé à l’étranger. Après six décennies de pratique, son port-folio est impressionnant : complexes sportifs, églises, plans d’urbanisme, résidences privées, le Musée brésilien de la sculpture à São Paulo, le Pavillon du Brésil à l’Exposition universelle d’Osaka et, conjointement avec son fils Pedro, le tout nouveau Musée de la langue portugaise établi dans l'ancienne Estação da Luz de SP.

Paulo Archias Mendes da Rocha est né le 25 octobre 1928 à Vitoria. Sa mère, Angelina, est la fille d’un couple d’Italiens, appelés comme beaucoup d’autres à la fin du XIXe siècle à peupler l’Espírito Santo dont le développement était resté longtemps interdit. Ces grands parents ont d’ailleurs donné à l’Espírito Santo nombre d’enfants et petits-enfants qui ont joué un rôle décisif dans la colonisation de la région, traçant les premières routes à travers la Mata Atlântica, défrichant la forêt encore vierge et développant la culture du café, luttant contre les fièvres et les Indiens. L’imagination enfantine nourrie de ces scénari de western, Paulo Mendes da Rocha suivra son père, Brésilien et ingénieur, à São Paulo dans les années 1930. C’est là qu’il terminera en 1954 ses études d’architecture à l’école Mackenzie.

Le prix Pritzker lui sera remis en mai à Istanbul.

Avant lui, le prix a notamment été attribué à Frank O. Gehry, Ieoh Ming Pei, Rem Koolhaas, Renzo Piano ou encore, unique Français du palmarès, Christian de Portzamparc.

Pour consulter le catalogue (format pdf) des oeuvres de Paulo Mendes da Rocha, cliquer ici.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...