17 juin 2006

Copa (3)

Hugo Chávez anime — c’est le verbe qui convient — chaque dimanche son programme radiophonique. Cela s’appelle en toute simplicité Alô presidente. Les auditeurs sont invités à poser des questions, les réponses provoquent parfois des incidents diplomatiques. Ce ne sera pas le cas demain. L’explication a été fournie par William Lara, le ministre de l’information : non seulement c’est la fête des pères, mais en plus le Brésil joue contre l’Australie. Hugo Chávez serait un fervent supporter de la Seleção.

Qu’en est-il de ses camarades de l’ALBA ? En toute logique, Evo Morales pencherait plutôt pour l’Équateur. Quant à Fidel, l’unique quotidien cubain n’a laissé filtrer aucun indice.

Au Brésil, le deuil est national. Même Lula s’est fendu d’un communiqué. Est-ce que Mittterrand en avait pondu un à la mort de Coluche ? En Allemagne pour suivre la Copa, Bussunda n’a pas survécu à une attaque cardiaque, après avoir joué au football contre des Américains. Demain, la victoire du Brésil lui sera dédiée par Cafu et les siens.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...