08 août 2006

Cherchez l'erreur !

Le G20 se réunira en septembre à Rio pour tenter de relancer le cycle de Doha de l’OMC, aujourd’hui au point mort. Celso Amorim, le ministre des affaires étrangères brésilien, l’a annoncé quatre jours après avoir rencontré Susan Schwab, représentant le Département du Commerce américain.

« Il n’y a pas d’alternative à l’OMC », a répété Celso Amorim. « Et si l’OMC venait à échouer, ce n’est pas seulement le Brésil qui en pâtirait, mais l’ensemble des partenaires, et cela sonnerait comme la mort du multilatéralisme. »

Sur ce dossier comme sur d’autres, les extrêmes se rejoignent. Les altermondialistes, au motif que l’OMC serait un intrument du libéralisme pur et dur, rejoignent les ultra-libéraux, pour qui l’idée même de gouvernance mondiale est hérétique !

Rappelons la composition du G20. Par ordre alphabétique : Afrique du Sud, Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Chine, Cuba, Égypte, Guatemala, Inde, Indonésie, Mexique, Nigéria, Pakistan, Paraguay, Philipinnes, Tanzanie, Thaïlande, Uruguay, Vénézuela et Zimbabwe.

La diversité idéologique des 21 (!) pays membres du G20 finira peut-être par donner à réfléchir aux altermondialistes, qui tenaient forum il n’y a pas si longtemps à Caracas...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...