12 octobre 2006

Enfants de la patrie...

Aujourd’hui est la journée des enfants au Brésil. À ne pas confondre avec Noël ! Mais, comme Noël, c’est aussi la fête des parents, qui ne travaillent pas. Comme cela tombe un jeudi, c’est l’occasion de faire le pont. Notez bien que si cela était tombé un mercredi, le pont aurait été plus long. Hier soir, il fallait s’armer de patience pour sortir des grandes villes. Aujourd’hui, grâce au soleil qui ne chôme pas, les plages retrouvent les foules qui les avaient abandonnées pendant les mois d’hiver.

Coïncidence heureuse, c’est aujourd’hui que 8 pays se sont engagés à fournir à une nouvelle institution, la "Facilité internationale de financement pour la vaccination" (IFFIm), 5 milliards de dollars. Le Brésil fait partie de ces 8 pays. Même si sa contribution est modeste (20 millions de dollars), loin derrière le Royaume Uni plus gros contributeur (1,35 milliards de livres). Ce montant sera utilisé pour réduire le nombre des 27 millions d'enfants qui ne sont pas vaccinés chaque année contre la rougeole, le tétanos, l'hépatite B, la fièvre jaune ou la poliomyélite.

Qu’en pense Geraldo Alckmin ? Il ne semble pas qu’il se soit exprimé sur le sujet. Il est vrai que depuis la publication du sondage Datafolha du 11 octobre, il n’a de cesse de répéter à tous les micros qui se tendent vers lui qu’il est hors de question qu’il supprime la Bolsa Família, qui est une autre manière de fêter les enfants, en leur permettant d’aller à l’école. C’est que, selon Geraldo Alckmin, le PT et ses complices ne cessent de lancer des rumeurs lui prêtant les pires intentions. Et ça, faire de l’intox, ce n’est pas dans les manières du PSDB et de ses alliés du PFL, chantres de l’éthique.

Heureux comme un enfant qui trouve au pied du sapin en plastique de Noël le cadeau tant désiré, tel était Lula hier. C’est qu’outre le sondage Datafolha, il venait d’obtenir le ralliement surprise d’un gouverneur qui, s’il y avait une logique au Brésil, aurait dû appuyer Geraldo Alckmin. Est-ce notre gouverneur capixaba, Paulo Hartung, qui a mis du baume au coeur de Lula ? Non, et même tout le contraire en la personne de Blairo Maggi, gouverneur du Mato Grosso. Ce blaireau est le plus gros propriétaire terrien du Brésil, le plus gros producteur mondial de soja, le champion de l’agro-business. Et la tête de turc du MST.

---------------------

Selon le sondage Datafolha publié le 11 ocotbre, Lula est crédité de 56% d'intentions de vote (suffrages exprimés, hors blancs et nuls).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...