29 octobre 2006

Mieux vaut tenir que courir

« Não troco o certo pelo duvidoso, eu quero o Lula de novo. » En français : mieux vaut tenir que courir. L’équipe marketing du président a sans doute su trouver le slogan juste, celui que les indécis pouvaient accepter, une maxime dans laquelle ils pouvaient se reconnaître. Et qui a contribué à ce que, contrairement à ses attentes, Geraldo Alckmin ne soit pas parvenu à convaincre autant d’électeurs de Heloísa Helena et Cristovoam Buarque que les premiers sondages d’après le 1er octobre lui promettaient.

Pire encore pour Geraldo Alckmin, il ne parvient pas à retrouver la totalité des votes qui s’étaient exprimés en sa faveur au 1er tour. S’il cherche une raison à son échec, Geraldo Alckmin la trouvera aussi de son côté. La posture agressive adoptée lors du premier débat, et dont il ne s’est plus ensuite vraiment départi, lui aura coûté cher. Et ce d’autant plus stupidement qu’elle l’obligeait à jouer à contre emploi.

Résultat final : 60,83% pour Lula, 39,17% pour Geraldo Alckmin. En Espírito Santo, Lula a recueilli 65,54% des suffrages.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...