09 novembre 2006

La fin du tunnel pour le pont sur l'Oyapock ?

Lancé en novembre 1997, le projet de construction d'un pont routier sur le fleuve Oyapock, reliant la Guyane française au Brésil, vient de franchir un nouvel obstacle. Après la signature chiraco-lulienne d'un accord le 15 juillet 2005 à Paris, les députés français ont donné ce jeudi leur feu vert.

Cependant, ne nous emballons pas ! Cet accord bilatéral ratifié par les députés doit encore être approuvé par les sénateurs avant d'être effectif. Après quoi, dans un an ou deux au train où vont les choses et s'il n'y pas de dérapage post-électoral côté français, le Brésil assurera la maîtrise d'ouvrage de la réalisation du pont proprement dit et chaque pays réalisera la route d'accès et les postes de contrôle situés sur son territoire.

Selon le communiqué de presse, les modalités financières prévoient un « partage équitable des dépenses entre la France et le Brésil ». L'accord ne précise toutefois pas le montant de ces dépenses « compte-tenu de la complexité et des différences entre les deux États des régimes des taxes et de leur application ». On ne saurait mieux ne rien dire...

---------------------------

Addendum le 12/11 - D'un pont à l'autre...

Les présidents vénézuélien Hugo Chavez et brésilien Luiz Inácio Lula da Silva présideront, lundi 13/11 à Ciudad Guayana, dans l'Etat vénézuélien de Bolivar, la cérémonie d'inauguration du second pont sur le fleuve Orinoco.

L'ouvrage construit par une entreprise brésilienne va permettre de désenclaver les régions peu peuplées du sud et de l'est du Vénézuéla.

Le pont, d'une longueur de 3156 m et dont la construction a duré 5 ans, permettra d'améliorer les transports terrestre et ferroviaire et de renforcer les échanges commerciaux entre le Vénézuéla et le Brésil, qui ont totalisé durant la période janvier-septembre de l'année en cours plus de 3 milliards de dollars.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...