13 décembre 2006

Aide-toi, le Ciel t’aidera

A priori cela paraît être un bon prix. 213 R$ (74 euros) pour un aller retour Vitória Rio, à la fin du mois de janvier. Un bon prix à condition que les vols ne décollent pas, comme depuis des semaines, avec quelques heures de retard. Et que les vols arrivent à destination, ajouteront les mauvaises langues.

Fin janvier, me direz-vous, c’est loin, d’ici là les problèmes seront résolus. Ce n’est pas ce que pense Milton Zuanazzi, président de l’ANAC (Association nationale de l’aviation civile). Selon lui, la situation ne devrait se normaliser qu’en février, avec la prise de service de nouveaux contrôleurs aériens. Traduction : après le carnaval.

Nous reste donc à espérer, mon épouse et moi, qu’en partant à six heures du matin nous arriverons assez tôt pour déjeuner face à la baie, faute d’y petit déjeuner.

Avec l’aide de Dieu, cela devrait être possible. Nous allons donc intensément prier, comme le recommande Waldir Pires, le ministre de la Défense, en réponse au TCU (Tribunal de Contas da União, équivalent brésilien de la française Cour des comptes) qui, dans un rapport, le désigne comme l’un des principaux responsables du chaos qui règne dans les airs.

Après tout, s’agissant du ciel, quoi de plus normal qu’invoquer Dieu ? L’incompétence est chose terrestre.

Et puis, si en mai rien ne s’est arrangé, faute de communication directe entre Waldir Pires et l’Inconnaissable, il lui sera toujours possible de demander l’intercession du Saint Père pour qu’Il mette l’espace aérien brésilien sous Sa toute puissante protection. Benoît XVI se rendra au Brésil à l’occasion de la cinquième Conférence de l’épiscopat latino-américain qui se tiendra à Aparecida du 13 au 31 mai 2007.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...