30 janvier 2007

De Tom Jobim à Chico Buarque

Pourquoi célébrer l’anniversaire des morts ? Dans le cas de Tom Jobim, en-deça du coup médiatique, sans doute y a-t-il un désir, celui de se rappeler nos meilleures années. Nos meilleures années ?

Arrivé à Rio le jour du quatre-vingtième anniversaire de Jobim, je ne pouvais pas ne pas replonger dans le souvenir de mes meilleures années. Car, si ce n’est pas à Jobim que je dois ma découverte de Rio, c’est à lui que je dois d’avoir commencé à l’aimer.

Mais, trêve de nostalgie, ce n’est pas pour Jobim que je me suis levé à quatre heures du matin pour prendre l’avion de la Gol, en espérant échapper au chaos aéroportuaire. J’ai pris le chemin de Rio pour un autre musicien, Francisco Buarque de Holanda.

Si l’avion s’est envolé de Vitória et a atterri à l’aéroport Tom Jobim — décidément, on ne peut pas lui échapper — à l’heure prévue, nous n’étions pas pour autant arrivés. S'engager sur la linha vermelha revient à jouer à la roue de la fortune. Une case, on se fait coincer par trois voitures pour se faire dévaliser ; une autre case, on passe au travers d’un de ces échanges de tirs quotidiens qui fournissent en faits divers les quotidiens de la ville.

La chance était de notre côté : le moteur du frescão dans lequel nous avions pris place a certes lâché sur la linha vermelha, mais en face d’un point de contrôle de la gendarmerie. Nous en avons été quittes pour nous armer de patience, qui vaut mieux que s’armer d'un P38.

Depuis quarante ans, le Canecão est une institution. Cela ressemble au Ronnie Scott’s de Londres, en plus grand avec 1.800 places pour une large part aménagées autour de petites tables rondes et de quoi boire et manger.

Carioca est le nouvel album de Chico, c’est aussi le nom du show. Pendant combien d’années s’est-il tenu écarté de la scène ? Trente ans, plaisantait H. après le concert. Cela n’empêche pas Chico de l’emporter haut la main, alternant les nouvelles chansons avec les succès que nous avons tous sur les lèvres. Nota dez, comme on dit ici.

----------------

Linha vermelha : une des autoroutes de la métropole carioca
Frescão : autobus dont la climatisation est poussée à fond
Nota dez : dix sur dix
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...