22 janvier 2007

Nouvelles du front

Ils faisaient le voyage au début de chaque année. C’était l’hiver chez eux, c’était l’été ici. Ils venaient pour se retrouver entre eux. Beaucoup ne rentraient pas immédiatement, une fois les caméras de télévision et les micros des radios repartis. Puisqu’ils étaient au Brésil, ils se disaient qu’il fallait en profiter un peu, passer quelques jours chez des copains à Rio ou dans le Pantanal.

Puis ils se sont déplacés à Bombay et ont été soulagés de retrouver Porto Alegre l’année suivante. Et encore l’Amérique latine, le soleil, la fête à Caracas. Avec Hugo, ils étaient certains de faire un malheur au box office des actualités télévisées.

Le Brésil a peut-être définitivement passé la main. Lula les trouvait sympathiques, il trouve désormais les plus vieux d’entre eux un peu idiots.

Ils sont cette année à Nairobi. Moins nombreux et moins touristes. Les caméras et les micros sont moins nombreux aussi. Nairobi, c’est l’Afrique, c’est moins vendeur. Les alter-touristes passent, les problèmes demeurent.

Sur le front de la lutte contre la pauvreté, un malheur n’arrivant jamais seul, c’est en France l’abbé Pierre qui meurt.

C’est aussi aujourd’hui que Lula et son équipe ont révélé le plan d’accélération de la croissance, le PAC. À ne pas confondre avec l’autre PAC, la politique agricole commune, qui fait enrager ici.

Dilma Rousseff et Guido Mantega ont commenté les documents Power Point qu’ils ont présentés à la presse brésilienne. Au total, ce seront 504 milliards de reais (182 milliards d’euros) qui seront investis pendant les quatre ans du second mandat de Luiz Inácio Lula da Silva.

Pour l’essentiel, les investissements seront financés par les entreprises publiques. Petrobras en est. Petrobras est aussi le plus important sponsor du forum social mondial (FSM) de Nairobi. Qu’un pétrolier mette de l’argent dans le FSM n’est pas du goût de tout le monde. Un militant leur a rappelé qu’ils ne sont pas venus au Kenya à cheval.

fsm 2007 - jens galschiot
Une participante kenyane du 7ème FSM observe l’oeuvre de l’artiste danois Jens Galschiot, venu dénoncer le "fondamentalisme chrétien, protestant et musulman qui freine la diffusion d’informations sur le planning familial". Photo : Valter Campanato/ABr
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...