20 mars 2007

Essencerie

« Le français lutte pour garder sa place dans le monde », affirme le quotidien Le Monde dans son édition d’aujourd’hui datée demain. Je ne puis m’empêcher de penser que les hauts responsables de la francophonie, pas le sympathique Abdou Diouf, mais ceux qui ont les moyens de leur politique, Chirac et sa clique aujourd’hui, se moquent de nous. Combien est payé un prof de l’Alliance française de Vitória ? Trente reais (même pas onze euros) pour une heure et demie de cours, auxquels il faut ôter quatre reais de bus.

Nous aussi, blogueurs français établis à l’étranger, avons bien du mérite de lutter pour nous faire une place au soleil de la blogosphère. Mais, bon, je ne suis pas de ceux qui se lamenteraient si ma langue maternelle venait à disparaître. Une langue de perdue, dix de retrouvées. Une langue meurt et dix autres naissent. Le latin a donné naissance à une dizaine de langues romanes, le français donne actuellement naissance à des dizaines d’autres. Un exemple : le franco-wolof et le mot « essencerie ». Essencerie, c’est tout de même mieux que station-service !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...