03 mars 2007

Frontex, l’Europe fait front

L’opération a été baptisée du nom de code Amazon 2. Mise en place par l’Agence de contrôle des frontières externes de l’Union européenne (Frontex), elle vise à refouler le flux d’immigrants illégaux en provenance d’Amérique du Sud.

Selon Frontex, les Brésiliens ont constitué le second groupe le plus important — 202, en une semaine — de voyageurs qui s’est vu refuser l’entrée sur le sol européen. Selon Daniela Münzbergová, attachée de presse de Frontex, il leur a été opposé le manque de ressources et l’absence de documents justifiant la finalité de leur voyage.

Comment justifie-t-on un voyage à but touristique ? Peut-être suffit-il d’emporter avec soi le guide Paris pas cher...

Amazon 2 prend fin le 9 mars. Daniela Münzbergová répond à toutes vos questions.

* * *
Il ne fait décidément pas bon être Brésilien et vouloir voyager. Un groupe de 12 d’entre eux, plus un Hollandais vivant au Brésil, tous amateurs de plongée sous-marine, se sont vus menottés dès leur arrivée à Nassau (Bahamas), délestés de leurs dollars, puis jetés en prison où ils sont restés 20 heures sans eau et sans nourriture. Une explication leur a été, gracieusement, fournie par un des policiers qui a passé la nuit à les menacer de son arme: la détestation des Brésiliens.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...