23 mars 2007

In Memoriam Alexandre Martins

Il y a quatre ans aujourd’hui, était assassiné à Vitória le jeune juge Alexandre Martins. Son tort ? Avoir cru en la Justice, celle qui s’écrit avec une majuscule.

Ses assassins ont été arrêtés et jugés, mais pas les présumés commanditaires, parmi lesquels un vieux juge, pour qui la justice porte la même minuscule initiale que le mot « juteuse ».

Le président de l’Association brésilienne des magistrats, Rodrigo Collaço, a tenu à marquer ce triste anniversaire lors d’une interview ce matin à la radio. En voici un extrait :
« Cette affaire symbolise bien des défauts du système judiciaire brésilien. Nous avons réussi à juger rapidement et de manière satisfaisante ceux qui ont été les auteurs directs de l’exécution, des personnes sans ressources financières qui n’ont pas les moyens de payer un avocat. Quant aux commanditaires, de par leur capacité à contracter de bons avocats, de par le régime spécial auxquels certains d’entre eux ont accès, ils ne seront pas jugés en première instance, mais par les instances supérieures, ce qui retarde d’autant l’avancement du processus. »
Merci Rodrigo.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...