11 avril 2007

Fume, c'est du vénézuélien...

Hugo Chávez n’est décidément pas à une contorsion près quand il s’agit de défendre l’amitié éternelle entre le Brésil et son pays. Son gouvernement, a-t-il dit à l’occasion d’un discours radio-télévisé, a toujours reconnu les avancées technologiques du Brésil, qui permettent de substituer un des éléments les plus polluants de l’essence : le plomb. « La proposition de Lula est sérieuse, nous en avons souvent parlé, car elle cherche à remplacer les additifs par de l’éthanol », a-t-il expliqué.

Toujours selon Chávez, l'infernal Bush a tenté créer un écran de fumée avec son «plan éthanol», afin de diviser les pays latino-américains. Lumineuse et surtout pas fumeuse, l’explication de Chávez pour faire passer l’idée qu’au Brésil les moteurs flex-fuel sont des moteurs qui acceptent comme additif l’éthanol.

Lula aura l’occasion de fournir des détails additionnels lors du premier Sommet énergétique sud-américain qui se tiendra dans l’île de Margarita, les 16 et 17 avril.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...