03 octobre 2007

Hectare ta gueule à la Défense

J’ai reçu dans ma boîte à mails une nouvelle qui se voulait formidable. Je l’ai lue, je l’ai relue, je me suis frotté les yeux et il ne me restait plus qu’à éclater de rire, piquer une colère ou pondre ici-même un billet d’humeur.

« AXA France, nous dit-on, s’engage dans une démarche de développement durable mise en œuvre par EcoAct, afin de compenser les émissions de CO² de ses salariés lors de leurs déplacements professionnels pour, à terme, favoriser l’adoption d’un comportement encore plus responsable. »

Très bien. Et que fait-elle AXA France pour « mobiliser les collaborateurs et engager l’entreprise dans une démarche responsable » ? Elle va planter plus de deux hectares de forêt au Brésil.

Fichtre ! Je me suis dit que ce n’était pas possible, que j’avais mal lu, que ce devait être 2000 ha. Mais non, tout laisse penser qu’il s’agit bien de deux hectares. Plus de 2 hectares, pour être précis. C’est à dire 2 hectares et quelques ares.

Pour mémoire, rappelons que le Brésil, c’est environ 855.700.000 hectares. Je laisse aux amateurs de chiffres derrière la virgule le soin de calculer ce que fait, en pourcentage, 2 ou 3 hectares par rapport à 855.700.000 hectares ! En français, cela s’appelle du zéro pointé, du moins que rien, du foutage de gueule. Du mépris pour un pays qu’ils regardent de loin, du haut de leur tour de La Défense et qu’ils imaginent aux abois au point d’avoir besoin de replanter 2 hectares de Mata Atlântica.

Leurs 2 hectares et quelques ar(br)es, il aurait été plus convenable de les offrir à la France. Mais, en terme de communication destinée aux Français, cela le fait tellement mieux de faire l’aumône au vaste tiers-monde.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...