12 novembre 2007

Question / Réponse : Un troisième mandat pour Lula ?

Question de Tonio : J'ai lu ce week-end que le parti de Lula avait eu la volonté de modifier la Constitution pour que celui-ci puisse se représenter à la présidence. L'info disait que celui-ci aurait dit qu'il ne voulait pas du tout et que le Brésil n'était pas le Venezuela, qu'on ne jouait pas comme ça avec la démocratie.

Le truc c'est que je n'ai pas pu confirmer de tels dires... Je ne lis pas le portugais et je n'ai rien trouvé de tel dans la presse internationale. Pourrais-tu me le confirmer?

Ma réponse : Effectivement, ce débat de la modification de la Constitution dans ce sens est relayé par la presse brésilienne. Il n'est d'ailleurs pas tout à fait nouveau et tient, entre autres, au fait que l'on ne voit guère qui pourrait représenter le PT aux prochaines présidentielles (2010), sinon Lula lui-même. Le changement de Constitution actuellement en débat au Venezuela n'est peut-être pas étranger au regain d'intérêt, sinon de fièvre, pour cette question, au Brésil.

Le premier intéressé dément chaque fois, laissant même entendre qu'il pourrait soutenir un candidat d'un autre parti gouvernemental (le PMDB, plus particulièrement) mais il lui est arrivé d'être relativement ambigu. De ce fait, en lançant des rumeurs, chaque état-major de parti tente régulièrement de sonder ses véritables intentions, afin de définir sa propre stratégie.

Au sein même du PT, la question est bien évidemment primordiale, puisque personne ne se déclarera tant qu'il sera clairement acquis que Lula ne se représentera pas.

Pour le PSDB, qui possède trois présidentiables (José Serra, Aecio Neves et, même si je n'y crois guère, Geraldo Alckmin, défait par Lula il y a un an), la stratégie à suivre et même le choix du candidat dépendent fortement de la présence ou non de Lula à la prochaine élection.

Pour le PMDB, qui appartient à la coalition gouvernementale et qui n'a pas présenté de candidat en 2006, l'absence de Lula serait l'occasion de placer sur la liste des candidats quelqu'un du parti avec de fortes chances d'être élu, à la condition d'obtenir le soutien de Lula, contre le candidat du PT, ce qui bien que surréaliste (du moins, vu par des yeux européens) ne m'apparaît pas impossible.

Les autres partis sont, à l'heure où j'écris ces lignes, hors course. Cela ne les empêche pas forcément de lancer, eux aussi, des sondes.

--------------------------------------

Si vous aussi, comme Tonio, avez des questions sur le Brésil qui vous brûlent les lèvres ou les doigts, n’hésitez pas à me les transmettre. Je tenterai, dans la mesure du possible, de vous répondre.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...