29 janvier 2008

Homicides : Serra quatrième

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait le point sur la violence au Brésil, sujet de préoccupation des visiteurs, qu’ils viennent ici pour tourisme ou pour affaires. Une étude publiée aujourd’hui par le Réseau d’information technologique latino-américain (RITLA) nous en donne l’occasion.

En 10 ans, de 1996 à 2006, le nombre total d’homicides serait passé de 38.888 à 46.660, soit une augmentation d’environ 20%, supérieure à la croissance de la population (16,3%). C’est toutefois en 2003 qu’a été atteint le pic, une diminution de 5,2% ayant été constatée en 2004, suivie d’un tassement de l’ordre de 2% à 3% en 2005 et 2006.

Selon le RITLA, cette baisse récente serait directement liée aux campagnes de désarmement qui sont organisées soit par les pouvoirs publics locaux, soit par les ONG.

Une municipalité de l’Espírito Santo figure au 4ème rang des plus violentes : Serra, dans la périphérie de Vitória. C’est à Serra que se trouve l’une de mes plages préférées, et l’une des plus tranquilles (Manguinhos). En effet, comme ailleurs, les taux d’homicide varient considérablement d’un quartier à l’autre. Par conséquent, n’hésitez jamais à vous renseigner avant d’entreprendre une balade, cela ne constitue pas une garantie absolue, mais cela peut réduire sensiblement la prise de risques.

Des 27 capitales, Recife est la plus secouée, avec un taux annuel de 90,5 homicides pour 100.000 habitants.

En valeur absolue, São Paulo tient la corde (2.546 morts), suivie de Rio (2.273).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...