28 janvier 2009

Le Forum social mondial se tient à Belém do Pará

Le Forum social mondial (FSM) est donc de retour au Brésil. On annonce 100.000 participants, 100.000 femmes et hommes de bonne volonté, 100.000 femmes et hommes prêts à changer le monde. À Belém da Palestina, est né un homme de bonne volonté il y a environ 2000 ans. Belém do Pará porte le nom qui convient aux grandes ambitions. Belém do Pará porte le nom qui conviendrait à une nouvelle Renaissance. Qui n’a pas envie qu’on change le monde, qu’on tente de mieux organiser la maison commune que nous partageons tous, la Terre ?

C’est donc toujours avec curiosité et une pointe d’espoir que je cherche de l’information sur ces grands rassemblements, censés être des lieux d’échanges d’idées, d’expériences, d’énergies créatrices de changements. Et que découvre-t-on, chaque fois ? Le compte rendu de discussions stériles, de querelles de chapelle, de lamentations éplorées...

Quand c’est le bordel dans la maison, il est certes important de prendre la parole pour s’organiser, mais il est vital de se mettre au travail. C’est ce que nous faisons tous chez nous, non ? J’imagine, moi, ces 100.000 personnes qui, chacune, se trouveraient porteuses d’autant de projets concrets, qui les mettraient en œuvre et qui rendraient compte un an plus tard de leurs expériences pour en tirer et partager les leçons.

J’imagine que ces 100.000 personnes, chacune associant en moyenne 9 personnes à son projet, affecteraient la vie de 100.000 familles et un peu au-delà, soit chaque fois en moyenne 6 personnes. Cela pourrait faire facilement 6 millions d’artisans du changement. Un habitant sur mille de notre planète en grand désordre. Cela serait considérable.


Découvrez Brian Rolland!


--------------------------------------------
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...