04 février 2009

Fatalisme

En décembre, le nombre d’emplois perdus par l’industrie brésilienne s’est élevé à 650.000. Interrogé par un journaliste de la télévision, quelques uns de ces nouveaux chômeurs finissent par dire : « Fazer o quê ? » Eh oui, que peut-on y faire ?

Vale, le deuxième plus grand industriel minier au monde, vient de proposer à ses employés une réduction de 50% de leur salaire contre la garantie de ne pas être licenciés avant fin mai. Interrogé, l’un des ouvriers a haussé les épaules, avant de souffler : « Fazer o quê ? » Eh oui, que peut-on y faire ?

En janvier, 84% des Brésiliens se disaient satisfaits de Lula. C’est un nouveau record. Ils n'étaient que 12% à se déclarer insatisfaits. Ce qui explique le fatalisme de ce qui reste d’opposants au Président : « Fazer o quê ? » Eh oui...

Avec l’aide de Dieu, des jours meilleurs viendront. Il suffit de prendre son mal en patience. Fazer o quê ?

Museu da Vale
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...