16 avril 2009

Métro, boulot, bobo

Depuis hier, Globo passe en boucle des images de voyageurs du métro de Rio matraqués, tabassés, fouettés par les vigiles d’une entreprise privée opérant dans le secteur dit de la sécurité. Ces scènes n’ont rien de nouveau, mais il a fallu qu’un caméraman de la chaîne enregistre ce rituel de la violence ordinaire pour que, de toutes parts, s’élèvent des cris d’orfraie.

Quelles seront les conséquences de ces diffusions à répétition ? Je ne parierais pas plus qu’un billet de 2 reais que s’ensuivra une amélioration des transports publics. La seule certitude, c’est que Globo se sera fait quelques choux gras de plus avec la mise en scène très professionnelle de l’indignation de ses journalistes.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...