17 juillet 2011

Le grand guignol de la théologie de la prospérité

Par ordre d'entrée en scène :

- Un enfant de neuf ans ;

- Un évêque de l'Église universelle du Royaume de Dieu :

- La mère de l'enfant ;

- Le démon.

Cela se passe dans un temple de cette église, cela se passe de commentaires pour ceux qui comprennent le portugais.

Disons, pour résumer l'intrigue, que l'enfant dit vouloir donner à l'Église tout ce qu'il possède (vendre ses jouets) pour que ses parents cessent de se disputer. Disons encore que la manifestation du démon par la bouche de la mère non seulement atteint des sommets de kitsch mais a tout pour effrayer les enfants de l'assistance, à commencer par le fils de la possédée. Et sans doute la majorité des fidèles, simples d'esprit entre les simples.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...