29 août 2011

Entre les États-Unis et le Brésil, de la friture sur la ligne

Des dépêches inédites, gardées au secret pendant plus de 10 ans, révèlent que les relations diplomatiques entre le Brésil et les États-Unis ont été marquées par des tensions après la redémocratisation brésilienne.

Écrits entre 1990 et 2001, 261 messages confidentiels contiennent des accusations d’espionnage, de violation de la correspondance et d’arrogante ouverture des malles diplomatiques, ainsi que des critiques contre la politique étasunienne.

Ces télégrammes font partie d’archives d’un million de pages échangées entre Itamaraty, siège du ministère des affaires étrangères brésilien, et les ambassades du Brésil autour du monde.

Sur demande du quotidien Folha de São Paulo, le gouvernement actuel a libéré l’accès à ces documents. Pendant 6 semaines, des journalistes ont effectué des recherches dans les archives, gardées dans 650 caisses dans un sous-sol du ministère, à Brasília.

La divulgation de ce contenu sur le site transparencia.folha.com.br fait partie du projet « Folha Transparência » dont l’objectif est de faire la publicité de documents, qui bien que publics, ne sont pas accessibles librement.

Parmi les sujets de bisbille entre les deux pays, on trouve sans surprise les relations entre le Brésil et Cuba, mais aussi la mise sur écoute de l’ambassade du Brésil à Washington, ainsi que les craintes brésiliennes eu égard à des manœuvres militaires nord-américaines en Guyana.

On peut penser que ces pratiques yankees ne concernaient, ne concernent pas aujourd’hui encore, que le Brésil. Quid, par exemple, de la France ?
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...