25 novembre 2011

La sexualité de Madame la Présidente à la Chambre

Les rumeurs ont la vie dure. Je me souviens qu’il y a un peu plus d’un an, pendant la campagne électorale, un opposant à Dilma, sans doute à court d’arguments strictement politiques, avait inscrit en lettres énormes sur un mur de mon quartier « DILMA SAPATÃO ».

Sapatão désigne au Brésil une lesbienne. Pourquoi cette référence aux grandes chaussures, donc aux grands pieds ? N’en déplaise à Bertrade de Laon, cela semble assez évident. Mais il y a peut-être un sens caché qui m’échappe...

Je ne reparlerais pas ici de cette rumeur si l’actualité récente ne l’avait remise sur le devant de la scène. Et plus précisément sur l’estrade de la chambre des députés. Dans sa croisade homophobe, Jair Bolsonaro (PP - RJ) n’a pas hésité à interpeller Dilma : « Dilma Rousseff, arrête de mentir ! Si tu aimes une homosexuelle, assume ! Si ton truc, c’est l’amour avec une homosexuelle, assume ! »

Interrogé après coup, Jair a prétendu qu’il se foutait comme de son premier caleçon de la sexualité de Dilma et qu’il n’avait voulu que remettre en cause la décision, qui fait polémique, de distribuer aux jeunes élèves le matériel pédagogique anti-homophobie que les députés évangéliques qualifient de « kit gay ».

Bolsonaro, dont le discours sent le réchauffé, fait désormais l’objet à son tour d’une campagne qui vise à casser son mandat, campagne dont la vice-présidente du Sénat, Marta Suplicy (PT – SP) a pris la tête.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...