06 mars 2012

PIB : ça ralentit aussi au Brésil

On s'y attendait, la croissance du PIB en 2011 n'aura été que de 2,7% – selon la première évaluation de l'IBGE, qui a coutume de réviser ses chiffres dans les semaines qui suivent. Rappelons qu'en 2010, la croissance avait été évaluée à 7,5%... On s'y attendait donc, mais on rappellera que le gouvernement tablait sur 5% et le sacro-saint marché espérait 4,5%. Confirmation, une fois de plus, que les gouvernements et les marchés se trompent, comme vous et moi.

L'IBGE en a profité pour revoir le chiffre du troisième trimestre 2011 à – 0,1%, au lieu du 0% précédemment publié. Quant au quatrième trimestre, cela serait un petit mais positif 0,3%.

Hors effet démographique, la croissance a été de 1,8%.

Si l'on compare avec l'Allemagne – en crise et dont la population stagne, voire diminue –, le Brésil est sorti de 2011 la tête basse. Souhaitons lui des jours meilleurs en 2012 et un IDH en hausse, ce qui serait autrement plus significatif qu'un PIB gonflé aux stéroïdes.

Enfin, pour donner à réfléchir, le quotidien espagnol El País a publié il y a quelques jours une analyse qui se résume ainsi : tout le monde répète que le Brésil va bien et personne ne voit que le Mexique, dont tout le monde dit le plus grand mal, va pourtant mieux que lui.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...